CyanogenMod 10 pour Motorola Xoom Wifi

J’écris un court article pour vous prévenir que depuis maintenant une semaine la version 10 de notre rom officieuse Android préférée est disponible dans sa version 10 pour la tablette Motorola Xoom Wifi apportant ainsi la version 4.1 Jelly Bean du système proposé par Google

Vous trouverez donc celle-ci ici : http://get.cm avec son surnom habituel “Wingray”. Pour vous aider à la mettre à jour, je vous redirige vers l’article que j’avais déjà rédigé : Motorola Xoom Wifi en ICS (CyanogenMod 9 RC1). Si vous avez déjà rooté et installé la précédente version de CyanogenMod, il suffira de répéter la deuxième étape du processus.

Une précision néanmoins, l’adresse des Google Apps change pour la version 10. Pensez à prendre la version correspondante : http://wiki.cyanogenmod.com/wiki/Latest_Version#Google_Apps

Fraîchement installée, et pour le moment, que du bonheur 😉

Motorola Xoom Wifi en ICS (CyanogenMod 9 RC1)

A l’occasion de la sortie de la CyanogenMod 9 RC1, je me suis renseigné pour mettre ma tablette Motorola Xoom (Wifi) en ICS, la version officielle ne se faisant que trop désirer.

Continuer la lecture de « Motorola Xoom Wifi en ICS (CyanogenMod 9 RC1) »

Optimiser son site WordPress

Bon, allez, changeons un peu de sujet pour passer du côté obscur de la force technique.

Cela fait plusieurs articles que je ne parle que de création d’entreprise et d’administratif, je vais changer de thème en débordant sur quelques éléments bassement informatiques, et plus spécifiquement, sur l’optimisation d’un site web basé sur WordPress.

Mais finalement que cache ce terme d’optimisation ? Ici nous parlerons de vitesse d’affichage uniquement, bien que le terme puisse intégrer bien d’autres choses.

Il s’agit en fait d’utiliser ce qu’on appelle un cache, ou bien une compression des images, du code HTML, CSS, ou JavaScript, … Continuer la lecture de « Optimiser son site WordPress »

20 choses que Google veut que vous sachiez

Encore eux !

Et oui, je ressors les vieilleries puisque cela fait un bout de temps que je n’ai pas eu le temps de poster ici.

Google a sorti il y a quelques semaines un livre en ligne plutôt bien fait :

http://20thingsilearned.com/

Non seulement, en terme de contenu, la chose est assez bien expliquée, mais aussi en terme technique. En effet le site a été entièrement développement en HTML5, SVG, javascript, … Et, je dois le reconnaître, ça passe plutôt bien. C’est d’ailleurs certainement grâce à des illustrations de ces possibilités comme celle-ci que cette technologie explose.

A voir !

Le référencement par Google

Quels meilleurs conseils que ceux qui proviennent du créateur ? C’est à partir de ce postulat que je vous propose ce document proposé et récemment mis à jour par Google sur l’optimisation du référencement dans son moteur Web. Amis anglophones bienvenus 😉

Document PDF

Pour résumer : Continuer la lecture de « Le référencement par Google »

Accélérer le chargement d’une page : les bases

Voici quelques trucs à savoir pour l’accélération d’une page web.

Une page web est finalement un agglomérat de petits fichiers HTML, CSS, Jvascript, images, … qui permet au final d’obtenir un affichage graphique. Mais plus le nombre de ces fichiers augmentent, plus la page s’alourdit, et plus elle met de temps à se charger. Alors il est évident que le temps de chargement est influencé par le poids de la page, en kilo-octets, voir méga-octets.

Cela peut se résoudre en compressant les images par exemple. Néanmoins d’autres éléments sont à prendre en compte :

  • Le nombre de fichiers
  • Le mode de chargement

En effet, plus le nombre de fichiers est important, plus votre navigateur web va devoir faire des requêtes vers le serveur distant. Ainsi il est grandement plus rapide de charger un fichier de 100ko que 100 fichiers de 1ko. Cela touche principalement les fichiers d’inclusion Javascript mais aussi les feuilles de styles CSS.

Pour résoudre ce problème, il suffit de réunir les multiples fichiers javascript ou CSS en un seul de chaque type, et de le “minifier”. De plus il existe des solutions permettant de “compresser” les fichiers CSS :

Le mode de chargement concerne lui l’ordre de téléchargement des fichiers. L’ensemble des navigateurs aujourd’hui ont la capacité de charger un fichier en séquentiel ou en parallèle. Pour optimiser la bande passante, il vaut mieux utiliser un chargement en parallèle. Ce mode est utilisé par lors des chargements via les balises du type . Au contraire l’utilisation de l’instruction CSS @import provoque un chargement en séquentiel, c’est à dire le chargement des fichiers les uns à la suite des autres. L’article suivant saura mieux vous expliquer ceci que moi :

Article sur alsacréations

Enfin me demanderez-vous: “Pourquoi accélérer le chargement d’une page web ?” Pour des raisons de confort de l’internaute bien évidemment. Plus la page s’affiche vite, plus vous aurez de chance de gardez vos visiteurs. De plus la grande démocratisation de l’internet mobile, demande aussi à avoir toutes mes informations, tout de suite. Enfin il apparaît que Google prend fortement en compte ce paramètre de rapidité d’affichage pour le référencement et diminuer le “pagerank” de votre site. Pour rappel, le pagerank est la position dans les résultats donnés par Google. Plus il est petit, mieux c’est 😉

Installation de SkipFish sur Debian Lenny

Je viens d’installer skipFish 1.32b sur une toute nouvelle installation Debian 5.

J’en profite pour partager les commandes qui m’ont permis de le mettre en place.

Pour rappel, SkipFish est un outil mis à disposition par la team Google, et scrutant une application web à la recherche du moindre défaut.

[code lang=”bash”]
# aptitude update
# aptitude safe-upgrade
# aptitude install libidn11-dev
# aptitude install libssl-dev
# cd
# wget http://skipfish.googlecode.com/files/skipfish-1.32b.tgz
# tar xzvf skipfish-1.32b.tgz
# cd skipfish
# make
# cp dictionaries/default.wdl skipfish.wdl
# ./skipfish -o ../results http://www.example.com
[/code]

Références :