RubyOnRails : Paiement par carte bancaire en France

Durant mon développement sur Rails, j’ai été confronté à un problème … embêtant puisque cela touchait “le nerf de la guerre” : l’argent. Plus exactement le paiement des services bancaires en ligne, par carte bleue.

Sur Ruby-toolbox, vous pourrez remarquer qu’une gem se démarque facilement du lot : ActiveMerchant. Proposant un certain nombre de service intermédiaire du type Paypal, Paybox, Ogone, … celle-ci ne semble malheureusement pas encore très fournie en passerelle (Gateway) pour les services de paiement des banques françaises. Il suffit pour d’ailleurs d’aller voir l’espace Github associé à cette librairie https://github.com/Shopify/active_merchant/ .

Et c’est là que commencent mes désillusions.

Jusqu’à maintenant j’ai toujours trouvé, avec surprise et joie, une gem qui correspondait à mes besoins très souvent assez spécifiques. Mais là, pour une fonctionnalité plutôt généraliste, aucune gem à première vue.

Ce n’est qu’en cherchant fortement que j’ai trouvée celle-ci, que je veux partager avec vous :

Banques Nom du service Type de service Librairie
Crédit Mutuel
CIC
CyberMut
 
CM-CIC Paiement
Site
Githug/novelys/paiementcic
Caisse d’épargne
Banque Populaire
SP Plus
Cyberplus Paiement
SystemPay Natixis
Site
Github/iMenlo/system_pay
Société Générale
LCL
Société Générale
Crédit Agricole
BNP Paribas
HSBC
La banque postale
Crédit du Nord
Sogenactif
Sherlock’s
Sogenactif
e-Transactions
Mercanet
Elysnet
Scellius Net
Webaffaires
Atos Worldline
Site
Github/bgarillot/atos
Github/lyonrb/payme

Bien sûr, il doit certainement y en avoir bien d’autre, en tout cas je l’espère. Dans ce cas, n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour donner vos sources. Je les afficherais avec plaisir.

Pour info, je ne les ai pas encore tester. Donnez-moi vos retours !

Sources:
http://www.raynette.fr/paiement-cb.php

Droits des blogs et sites personnels

Depuis quelques jours, je me penche sur les droits et obligations des sites Internets. Je voulais donc vous faire profiter des points de lois que j’ai pu trouver liés aux blogs et sites internet personnels. 

Cet article va donc récapituler des éléments généralement mal perçus par les blogueurs, ou qui ont évolué, mais aussi des idées reçues.

La CNIL

La première idée reçue pourra être les obligations vis à vis de la CNIL. En effet, il n’est pas obligatoire de déclarer tout site Internet à la CNIL (heureusement pour eux).

Seuls les sites répertoriant des données personnelles (nom, prénom, email, …) dont le but est à caractère commercial devra effectivement déclarer leur fichier à cette structure publique. Ainsi les sites gérés par des associations loi 1901, ou des particuliers sont exempts de déclarations sauf pour certains cas. Je vous propose de vous renseigner directement à cette adresse : Déclarer un site Internet (Site de la CNIL)

Notez en passant que les sites marchands doivent faire une déclaration, bien que simplifiée.

Obligations légales

C’est ici généralement que le bât blesse. D’après mon parcours du web, la plupart des blogs ne respectent pas ces obligations. En voulant rester anonyme, je crois bien que la plupart des blogs pourraient être fermés…

Voici une liste non exhaustive :

  • Comme nous l’avons vu, une déclaration à la CNIL
  • L’identification du blogueur
  • Précision de l’hébergeur
  • Mentions de la loi informatique et libertés

Vous pourrez retrouver des explications plus complètes dans ces articles très complets :

De mon côté, cela donnera cette page ici présente : Mentions légales

En espérant que ce rappel aura pu vous aider, n’hésitez pas non plus à me signaler toute information supplémentaire sur le sujet !

Prestashop 1.4.4 : mise à jour automatique

La version 1.4.4 de Prestashop vient d’être mise à disposition. Et, il faut le dire, elle propose une fonctionnalité très attendue par ses utilisateurs (en tout cas de mon côté) : la mise à jour automatique de l’application.

Et oui ! Exit les mises à jour fastidieuses où on devait tout faire à la main, en utilisant un logiciel FTP et en croisant les doigts. Cette fonctionnalité devrait grandement faciliter cette tâche pour les néophytes, et surtout limiter les erreurs de mise à jour. Elle était déjà souvent présente dans d’autres outils tels que WordPress, Drupal, …

Néanmoins, 2 problèmes peuvent se poser. Les mises à jour majeures, du type 1.4 vers 1.5, devraient généralement “bouleverser” certaines fonctions; les personnes non averties ne risqueront-elles pas de lancer une mise à jour par attrait de la nouveauté, ou “parce que ce sera mieux” ? Dans ce cas, comment seront gérés les modules non compatibles ?

Le second, moins existentiel, plus pratique, est tout de même de mettre à jour une dernière fois à la main vers cette nouvelle mouture. Allez courage !

Plus d’informations ici : Blog Prestashop